Chap 9 : Mêmes joueurs jouent encore – épisode 4 – Extrait

Sentant ma détresse, Caysha était déjà revenue à mes côtés avant même que j’émerge et en regardant la pendule de notre table de chevet, je réalisais que je n’avais pas dormi plus d’une demi-heure. Ma petite attrape-mauvais-rêves ambulante n’était pas en reste. Non seulement elle aussi était tout sauf détendue mais en plus, à en juger par toute la peinture qui lui couvrait ses petites joues de poupon – elle en avait partout, même sur ses chaussures –, mon réveil l’avait interrompue en pleine création. Elle n’inventait pas toujours des trucs de fou, il lui arrivait aussi de simplement se poser pour dessiner ou peindre ce qui lui passait par la tête, comme du temps où elle écrivait ses bandes dessinées amateur. Même avant d’avoir des pouvoirs, elle était déjà très douée pour les arts graphiques, et ses facilités me fascinaient d’autant plus qu’avec l’avènement de notre nature d’éternels, elle avait encore gagné en précision, rapidité et maîtrise. Enfin bon, comme de toute façon on était tous deux sur les nerfs, je l’ai tout naturellement accompagnée dans notre cuisine où nous nous servîmes chacun un grand verre de lait d’amande chaud.

Après lui avoir raconté mon cauchemar, j’ai alors voulu détendre l’atmosphère en proposant d’aller voir ce qu’elle était en train de peindre mais elle se montra réticente. Elle ne me laissa même pas pénétrer son esprit, prétextant que non seulement son tableau n’était pas terminé mais qu’en plus, si je voulais finir ma nuit, il valait mieux pour moi que je retourne dormir sans essayer de savoir ce qu’il représentait. Le problème, et je pense que c’est pareil pour vous quand on vous sort ce genre d’avertissements, c’est que ça attisa immédiatement ma curiosité plus que tout autre chose. J’insistais donc et comme elle était fatiguée, elle céda en à peine quelques minutes avec la fameuse phrase qu’on entend souvent dans ce genre de situations :

ʺ Je t’aurais prévenu, tu ne viendras pas pleurer. ʺ

 

Voix flottante de Caysha : ʺ Tiens, un sujet récurrent ! Je ne saurais même pas dire combien de fois j’ai prononcé ces mots, exactement dans cet ordre… ʺ

Voix de Vinsen : ʺ C’est juste et il me semble que j’en ai également un bon nombre à mon actif.  ʺ

Voix flottante de Caysha : ʺ Tu veux vraiment qu’on tente de calculer les scores ? ʺ

Voix de Vinsen : ʺ … Non, ça va aller. ʺ

 

Du coup, toujours avec notre verre de lait à la main, nous descendîmes dans son labo, pour que vois de visu l’objet de son obsession du jour. Et curieusement, je fus à peine surpris de découvrir que le sujet de sa peinture était étrangement similaire à la vision d’horreur qui hantait mes songes, encore quelques minutes plus tôt. Caysha le savait et c’est précisément pour cette raison qu’elle m’avait conseillé de retourner me coucher sans tarder, mais que voulez-vous, dites oui à un homme et il vous suivra, dites non à un homme et il insistera pour que vous changiez d’avis…

Pour télécharger l’intégralité de l’ouvrage, rendez-vous ici.

Votre panier

Votre panier est vide

Abonnez-vous à notre newsletter

Nos liens partenaires

Si vous aimez nos designs :
scas productions

Si vous voulez acheter d'autres trucs cools :
soazetline

Le blog des petits poètes de l'apocalypse :
ragnavox