Chap 8 : Interventions (presque) divines – épisode 2 – Extrait

Luc, Fred et moi comprenions son dilemme, mais rien de ce que nous aurions pu dire ou faire n’aurait pu empêcher ma ninjette de protéger Ouranos au péril de sa propre liberté – et de la mienne aussi, par extension. Heureusement pour nous, et même si j’ai encore maintenant beaucoup de mal à l’admettre, quelqu’un d’autre avait ce pouvoir et quand il débarqua à l’improviste, j’ai bien failli lui mettre mon poing sur son petit nez, en guise de salutations. Je fus si contrarié par sa venue, en fait, que même mon beau-frère, qui n’était pourtant pas du genre à garder sa langue dans sa poche et lui en voulait autant que moi, préféra rester en retrait, le temps que je me calme.

 

Voix flottante de Caysha : ʺ En même temps, ça t’aurait apporté quoi de le frapper, si ce n’est de te faire très mal tout seul ? ʺ

Voix de Vinsen : ʺ Je peux continuer ? ʺ

Voix flottante de Caysha : ʺ Je t’en prie. ʺ

Voix de Vinsen : ʺ Trop aimable… ʺ

 

Je disais donc, pour mieux comprendre de qui je parle, voici comment se poursuivit la conversation :

Zeus, arrivant de nulle part avec sa dégaine d’adolescent surfeur et métrosexuel : ʺ Surtout si vous attendez que Pokï admette son incompétence, ça peut durer des années… – s’adressant à ma femme – Salut toi, comment tu te sens ? ʺ

Caysha : ʺ Mieux, merci, mais je ne sais pas pour combien de temps. ʺ

Moi : ʺ T’as un sacré culot de te pointer ici après nous avoir laissés tomber ! Et Cash, pourquoi tu l’embrasses ?! Il n’a pas levé le petit doigt pour toi ! ʺ

Caysha : ʺ Vinz, calme-toi, je t’en prie. Zeus n’est peut-être pas intervenu comme tu l’aurais souhaité mais je suis sûre qu’il n’est pas resté les bras croisés. – se retournant vers lui – Je me trompe ? ʺ

Zeus, souriant : ʺ Je ne vois pas de quoi tu parles… ʺ

Caysha : ʺ Non ? Mon bracelet, planté dans l’épaule de Vinz, qui se remet à fonctionner tout seul, permettant aux ouranautes de le retrouver. L’ordinateur du vaisseau d’Egoran, qui résiste assez longtemps pour que la famille dispose d’une carte détaillée de la région où j’étais retenue. Les nombreuses escales d’un vaisseau terrien en plein territoire sous haute surveillance, sans jamais rencontrer le moindre ennemi… Dois-je continuer ? ʺ

Moi : ʺ Quand bien même ! Ce gars-là squatte nos barbecues de famille ici depuis des années et le jour où on a vraiment besoin de lui, il disparaît ! Un vrai ami, quand t’en as besoin, il est là, physiquement j’entends ! Il ne joue pas à faire des ʺ coups de pouces du destin ʺ, planqué dans l’ombre ! ʺ

Caysha : ʺ Oh, pas comme nous tu veux dire ?! Les mêmes qui ont risqué l’asservissement et l’exploitation à mort des derniers survivants de leur planète, juste pour rendre service à des extraterrestres, sous prétexte qu’ils étaient sans défense et qu’on les aimait bien ? ʺ

Zeus : ʺ Extraterrestres qui, soit-dit en passant, finiront de toute façon sous le protectorat de la Fédération, puisque c’est toujours comme ça que Kiliki procède pour étendre son empire. D’abord il envoi les méchants, puis il se pose en sauveur et le tour est joué. ʺ

 

Pour télécharger l’intégralité de l’ouvrage, rendez-vous ici.

Votre panier

Votre panier est vide

Abonnez-vous à notre newsletter

Nos liens partenaires

Si vous aimez nos designs :
scas productions

Si vous voulez acheter d'autres trucs cools :
soazetline

Le blog des petits poètes de l'apocalypse :
ragnavox