Chap 4 : Répressions et dissensions – épisode 2 – Extrait

Je suis sorti de cette réunion franchement énervé, Caysha à mes côtés, expectative. Elle me remercia d’avoir fait allusion à son savoir universel, grâce auquel nous étions les seuls à pouvoir visualiser l’ensemble des chaines de réactions et pas seulement une infime partie – même si on avait encore beaucoup de maillons manquants. Mais c’était ma façon de faire amende honorable. Après tout, s’il y avait bien une chose à lui reconnaître, c’était que sans elle pour remonter les dominos, on n’aurait jamais su pour les ʺ neuf ʺ et autres papillons de mauvais augure. Je l’admettais enfin, elle était la seule à pouvoir relier tous les événements et même si ses intuitions sonnaient souvent folles au premier abord, elles s’avéraient presque toujours exactes, en fin de compte. Je lui devais donc bien de le crier haut et fort à notre hiérarchie, m’incluant dans la boucle pour que mon passif sans fausse note couvre un peu le sien, plein d’insubordinations et autres coups de sang. Enfin bon, pour en revenir aux délibérations, celles-ci durèrent à peine une demi-heure – elles me parurent des heures à moi – et à leur terme, nous fûmes réinvités dans la salle pour entendre leurs conclusions. Je ne vous le cacherai pas, on les connaissait déjà pour avoir tout écouté via ma super ouïe, mais nous fîmes quand même comme si de rien n’était et laissâmes Mr Quake nous les exposer :

ʺ Bien, merci d’avoir patienté. Nous vous remercions également pour votre contribution à notre cause. ʺ

Tout en regardant Caysha, qui se tenait à côté de moi, il ajouta :

ʺ Je sais que vos débuts parmi nous furent quelque peu chaotiques mais nous savons désormais que vous ferez tout ce qui est en votre pouvoir pour protéger l’espèce humaine. C’est tout ce qui nous importe. ʺ

Caysha, faisant entendre sa voix télépathique flottante : ʺ Et donc ? ʺ

Mr Quake, semblant à peine surpris par cette voix sortant de nulle part : ʺ Donc, nous allons suivre vos recommandations, Mr Nil, mais à une condition : dans la mesure où le remède élaboré à partir de votre sang est dangereux pour la santé des cobayes garous et de ce fait, inutilisable en l’état, nous voudrions que vous l’adaptiez à l’espèce humaine saine, sous forme d’un vaccin préventif. Empêcher la propagation de ce parasite reste la meilleure protection que vous puissiez offrir au monde. ʺ

Moi, ayant retenu la leçon : ʺ Monsieur, nous ignorons l’effet que peut avoir notre sang sur les humains, il pourrait s’avérer nocif et nous n’avons pas le temps de respecter un protocole d’essais fiable. ʺ

Mr Quake : ʺ Mr Nil, la première fois, votre épouse ne travailla sur ce produit que pour en révéler ses failles. Je suis sûr qu’avec les bonnes ressources, elle pourra satisfaire ma demande dans les temps et sans mettre en danger qui que ce soit. C’est à cette seule condition que nous vous permettrons d’organiser la nouvelle gestion de la petite menace. ʺ

Caysha, à peine surprise : ʺ Vous rendez-vous compte que le 18 juin est dans moins de deux mois ? Ne pensez-vous pas qu’il y a plus urgent que protéger les humains d’une exposition au parasite garou ? ʺ

Mr Quake : ʺ Ce que je vois, Madame, c’est que les garous et les vampires représentent, à eux seuls, près de 87% de la population magique globale. Vous comprenez, leur nombre équivaut à environ 0,5% de la population mondiale actuelle. D’accord, grâce à vous, ces chiffres n’augmentent plus, mais ces créatures représenteront une bien plus grande menace pour les populations humaines civiles, lors de la crise du 18 juin, si nous ne faisons rien. Vous n’êtes pas sans savoir que le stress engendre la transformation des garous et que les vampires deviennent hystériques s’ils sentent la peur autour d’eux. Nous devons absolument prévenir une éventuelle contamination avant de prendre des dispositions qui exposeraient davantage les humains à cette menace. ʺ

Moi : ʺ Monsieur, je comprends votre point de vue mais nous manquons de temps. Permettez-moi au moins de lancer dès à présent les directives pour la nouvelle organisation. Elle ne sera effective que lorsque le vaccin sera distribué mais tout sera déjà près pour sa mise en pratique. ʺ

Mme Garand : ʺ Bien, je pense que nous avons trouvé un terrain d’entente. ʺ

Mr Quake : ʺ Une dernière chose, Mme et Mr Nil, j’ai ouï dire que vous pouviez contrôler la volonté des vampires et des garous. Je ne saurais trop vous conseiller de les maintenir calmes, en attendant que la situation se stabilise. J’ai bien peur que si nous venions à perdre le contrôle, nous ne soyons dans l’obligation d’envisager un traitement plus radical du problème qu’ils représentent. ʺ

Sur ces mots, il rompit le contact et nous nous retrouvâmes seuls.

Mme Garand : ʺ Je vous prie d’excuser mon fils, c’est un ancien militaire et j’ai bien peur qu’il n’en ait gardé certaines mauvaises habitudes. ʺ

Caysha : ʺ Vous voulez dire comme celle de ne pas s’encombrer d’éléments à problèmes quand il suffit d’ouvrir le gaz ? ʺ

Moi : ʺ Cash, viens, on a du boulot. ʺ

Suite à tout ça, comme convenu, Mme Garand me laissa organiser la mise en place de la future gestion de la petite menace, en commençant par un appel général d’information qui, comme on s’en doutait, ne fut pas accueilli que par des encouragements – au contraire. Et avant même la fin de cette journée, Caysha, en collaboration avec Gadget boy Schneider et son équipe, téléporta sa partie du laboratoire d’HECATE dans la plus éloignée des dimensions parallèles qu’elle pouvait atteindre, afin de gagner du temps, au sens littéral du terme. Il fallait au moins ça pour rattraper son retard dans la recherche du vaccin anti-garou parce que ça faisait un moment qu’elle l’avait complètement laissée de côté. D’ailleurs, je peux vous dire qu’ils furent tous très surpris quand elle envisagea d’utiliser un plan astral car, en dehors d’elle, personne n’y aurait songé tant ces endroits étaient mal connus, même des plus vieux magiciens. C’était bien pour ça qu’on était si tranquille dans celui que nous nous étions appropriés, la grande majorité des créatures s’aventurant dans ces passages, se contentant d’emprunter uniquement les deux, voire trois premiers après la réalité.

Pour télécharger l’intégralité de l’ouvrage, rendez-vous ici.

Votre panier

Votre panier est vide

Abonnez-vous à notre newsletter

Nos liens partenaires

Si vous aimez nos designs :
scas productions

Si vous voulez acheter d'autres trucs cools :
soazetline

Le blog des petits poètes de l'apocalypse :
ragnavox