Chap 10 : Contreparties – épisode 5 – Extrait

Et quand je dis ʺ hors de combat ʺ, je veux dire qu’ils étaient devenus soudainement si fiévreux, qu’il me fallut les porter pour qu’ils tiennent debout. J’étais justement en train de relever Junon quand j’entendis son fils crier un énorme : ʺ NON ! ʺ C’est alors un rouquin littéralement paniqué et très en colère contre lui-même que ma femme téléporta avec elle, auprès de nous. A son arrivée, il était même déjà en pleurs et quand il m’arracha sa mère des mains, nous l’entendîmes implorer son pardon pour avoir, je vous le donne en mille, libéré un certain Fléïoen de sa prison. Devant ces aveux, Caysha et moi fîmes immédiatement le lien avec l’âme damnée que nous étions venus chasser – j’avais enfin le nom qui allait avec la vision d’horreur translucide. Néanmoins, je vous rassure, ce ne fut pas la seule révélation explosive de la journée. J’irais même jusqu’à dire que ce n’était qu’un début puisque nous apprîmes dans la foulée que le fiston chéri n’était rien de moins que le gardien du Purgatoire, en personne. Apparemment, il était coutumier des libérations anticipées et surtout non autorisées d’âmes maudites, quand Môssieur s’estimait délaissé par sa môman adorée – vous comprenez mieux pourquoi Zeus faisait la tête. Perso, encore maintenant, je me demande régulièrement pourquoi les Sphinx continuent de lui laisser les clefs…

Enfin bon, je ne vous le cacherai pas, l’état de nos mentors s’aggravant à vue d’œil et les pirates sur le point de débarquer, nous avions plus urgent sur le feu que de gérer la crise de culpabilité de ce simili-grand-ado. Très honnêtement, son complexe d’Œdipe allait devoir attendre qu’on soit tous de retour à la CDC, parce qu’il était hors de question qu’on le laisse se défouler sur des mortels, même des pas gentils, ce qu’il n’aurait sans aucun doute pas manqué de faire. Je lui ai donc demandé, non sans un certain empressement dans la voix, s’il pouvait ramener les Sphinx chez eux, puisqu’il nous est impossible de débarquer sur le mini-monde d’un autre éternel depuis la réalité mais, malheureusement pour nous, Zeus nous dit alors, d’une voix plus que faiblarde : ʺ Ceb ne peut pas nous emmener à la CDC, c’est beaucoup trop loin, il n’est pas éternel. Va falloir que vous nous rapatriiez vous-mêmes. ʺ

 

Pour télécharger l’intégralité de l’ouvrage, rendez-vous ici.

Votre panier

Votre panier est vide

Abonnez-vous à notre newsletter

Nos liens partenaires

Si vous aimez nos designs :
scas productions

Si vous voulez acheter d'autres trucs cools :
soazetline

Le blog des petits poètes de l'apocalypse :
ragnavox