Chap 10 : Contreparties – épisode 4 – Extrait

Je ne vais pas vous mentir, ma moitié et moi reconnûmes immédiatement l’espèce de prière que le damné répétait en boucle, malgré le fait que nous ne l’avions jamais entendue de notre vivant actuel. Et pour cause, elle venait de notre vie antérieure et était donc prononcée dans une langue désormais uniquement connue des âmes maudites par le mal absolu. Du coup, nous regrettâmes assez vite l’écho des parois déformant ladite incantation à l’entrée de la grotte, parce que maintenant que nous la comprenions parfaitement, son son guttural et ses claquements de langues nous mirent vraiment très mal à l’aise. D’ailleurs, je dois avouer que pour moi, physiquement sur place, l’odeur et l’ambiance n’aidaient pas non plus. Très franchement, je n’avais jamais eu de réaction aussi viscérale à l’écoute d’un son et à son expression, je sus que Caysha partageait mon ressenti. Il faut dire que ces quelques mots non seulement hypnotisaient complètement l’audience, mais en plus leur traduction… je ne sais pas pour vous mais quand moi j’entends ça, je m’en vais très loin et très vite : ʺ Venez au pur pour être transformés, venez au pur pour être annihilés, le mal complète et émancipe les âmes, pour que le pur les garde à jamais. ʺ J’ignore quel sortilège accompagnait cette phrase mais ce que je sais, en revanche, c’est qu’elle attirait les volontaires presque comme des mouches. Ah ça, la seule violence en ces lieux était exercée par ce siège infernal, toutes les traces dans le sable montrant que tout ce petit monde était là de son plein gré.

Quoi qu’il en soit, vu la configuration des lieux, je me retrouvais bientôt devant un problème de taille : comment faire sortir le ʺ bébé-fauve ʺ possédé de cette grotte, sans que ses disciples ne le suivent. Je vous avoue que sur le moment, ni ma sorcière ni moi n’avions la plus petite idée sur la manière d’y parvenir – fait rarissime, nous sommes si créatifs d’habitude… Pour tout vous dire, lesdits disciples étant présentement entre leur tortionnaire et moi, je ne voyais pas trop comment faire. D’autant que la téléportation était totalement exclue du fait des glyphes peints tout le long des parois de la grotte, restreignant l’accès magique de cet endroit – je déteste la magie quand elle est utilisée contre moi. Finalement, ce fut le rituel de préparation du prochain volontaire lui-même qui me donna l’occasion d’intervenir. En effet, tandis que l’âme damnée leur servait une espèce de potion agrémentée de quelques gouttes de sang désormais bleu nuit du dernier mutilé, ses futurs martyrs entamèrent une petite danse autour du prochain sacrifié.

Le plan était donc simple : au moment où le possédé se placerait derrière ses victimes pour ouvrir la voie au prochain volontaire, foncer sur lui, le chopper et ressortir de là aussi vite que possible en fracassant les piliers et les parois de la grotte sur mon passage, histoire d’éviter les dédales et bien sûr, les pièges. Ainsi, j’étais quasi certain de faire sortir ma proie comme j’étais censé le faire, de provoquer l’éboulement de la grotte sur tous ses occupants, les tuant sans bavure, tout en fracassant la machine maudite sous plusieurs tonnes de sable. Mais bon, comme d’habitude, ce fut lors de ce dernier pas que le sol se déroba sous mon pied. Au moment de passer à l’action, j’en oubliais le tout dernier piège, trop focalisé que j’étais sur mon timing et la scène d’horreur en cours. Par conséquent, quand mon pied toucha ce qui, pour ma défense, s’avéra être un tout petit caillou, il déclencha la chute de plusieurs des fameux cristaux bleus explosifs, précédemment mentionnés, sur ma tête de linotte. Je vous rassure, les explosions n’étant pas très puissantes, même si elles m’envoyèrent dessus des éclats particulièrement fins et coupants, je ne fus pas blessé. Par contre, mon effet de surprise… autant vous dire qu’il partît en fumée aussi surement qu’une bonne part de mon t-shirt. Sans compter que je ne tardais pas à comprendre pourquoi Zeus insistait tant sur le danger que représente les âmes damnées.

 

Pour télécharger l’intégralité de l’ouvrage, rendez-vous ici.

Votre panier

Votre panier est vide

Abonnez-vous à notre newsletter

Nos liens partenaires

Si vous aimez nos designs :
scas productions

Si vous voulez acheter d'autres trucs cools :
soazetline

Le blog des petits poètes de l'apocalypse :
ragnavox