Chap 12 : Colonie clef en main – épisode final – Extrait

Il y avait vraiment de quoi être enthousiaste, cette planète ayant tout ce dont nous avions besoin. Et chaque terrien, de l’abeille qui butine au démon qui vit en milieu urbain, pouvait y avoir sa place et son rôle à jouer – oui parce qu’ensemencer des champs entiers à la main, c’est fatiguant, même avec la magie. Nous avions fait de ce tas de gravas enneigé un décor de carte postale, qu’on parle des pôles, encore sous les glaces, des mers sans poissons ou des continents recouverts de végétation en tout genre. Le moins que l’on puisse dire c’était qu’on avait vraiment fait du bon boulot. En nettoyant la planète, on s’était même arrangé pour importer la flore terrestre pour qu’elle se mêle aux plantes endémiques, modifiant et purifiant ainsi l’atmosphère, afin que chaque Ouranaute, animal, magique ou humain, puisse vivre dans cet environnement sans tomber malade à la première bouffée d’air frais. En fait, nous avions simplement rendu cette planète viable sous tous ses aspects, jusqu’à certaines variétés de plantes endémiques devenues comestibles même pour les terriens. Quant à notre irascible elfe amazone, la transporter sur place l’enchanta tant que nous n’eûmes même plus besoin de lui faire l’article, passé le premier décor. Devant sa réaction, Fred eut d’ailleurs une réflexion plus que pertinente :

ʺ Bon ben la prochaine fois, on commencera par la visite guidée au lieu d’attaquer par les détails qui fâchent… ʺ

En revanche, même conquise, Chélidoine ne nous pardonna pas nos petits secrets si facilement et je peux vous assurer qu’elle nous les fit payer relativement longtemps – pauvre Luc… Toutefois, suite à cette petite expérience, nous décidâmes qu’il était effectivement plus judicieux de montrer la planète aux Ouranautes, avant de leur parler de son passé en détail. Dans cette optique, les jours qui suivirent, nous préparâmes un book très complet, une vidéo de visite virtuelle et interactive – merci Caysha – et Luc écrivit un discours des plus enthousiastes, n’abordant que très succinctement les détails gênants. Néanmoins, dans un souci de transparence, la brochure interactive que nous mîmes à la disposition de tous les Ouranautes, via le serveur général, ne dissimulait rien, elle racontait même dans quelles circonstances nous avions jeté notre dévolu sur ce monde.

Pour télécharger l’intégralité de l’ouvrage, rendez-vous ici.

Votre panier

Votre panier est vide

Abonnez-vous à notre newsletter

Nos liens partenaires

Si vous aimez nos designs :
scas productions

Si vous voulez acheter d'autres trucs cools :
soazetline

Le blog des petits poètes de l'apocalypse :
ragnavox